Lancement d’un nouvel outil pour les médecins : le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis

Québec, le 8 janvier 2019 – À l’initiative de médecins de la région de Québec, Ça marche Doc! lance le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis. Ce nouvel outil permettra aux médecins d’orienter leurs patients vers des lieux de marche entretenus l’hiver afin que ceux-ci fassent leur dose quotidienne prescrite d’activité physique.

« L’activité physique chez la femme peut diminuer de 44% le risque de cancer du sein. Pour les femmes atteintes d’un tel cancer, l’activité physique réduit de 40% leur mortalité. C’est le facteur qui a l’effet positif le plus puissant sur la rémission d’un cancer du sein. Malheureusement, seules moins de 13% des femmes atteignent l’objectif de 150 minutes d’activité physique par semaine » explique Dre Louise Provencher, chirurgienne-oncologue et initiatrice du projet de Répertoire. « Or, j’ai remarqué dans le cadre de ma pratique que beaucoup de femmes qui sont actives l’été cessent de l’être durant l’hiver pour des raisons de sécurité, craignant les trottoirs glacés, par exemple. Il en est de même des sentiers piétonniers, des promenades urbaines ou des parcs. Pour aider nos femmes à lutter contre le cancer du sein, j’ai demandé à Ça marche Doc! de développer un Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis. Je vais désormais recommander à mes patientes de consulter la carte pour trouver un lieu où marcher l’hiver à proximité de leur résidence. »

« Ce nouvel outil me sera fort utile pour aider mes patients, » affirme Dr Paul Poirier, cardiologue, idéateur et porte-parole de Ça marche Doc!. « La marche, c’est l’un des meilleurs moyens pour lutter contre l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires. Il faut marcher hiver comme été. L’activité physique traite plus de 30 maladies chroniques, c’est le meilleur médicament qui soit!».

« Nous voulons sauver des vies en faisant la promotion d’aménagements urbains favorables à la santé. Ce nouvel outil nous permettra à la fois d’aider les médecins et de réduire les coûts de santé liés à l’inactivité, » renchérit Dre Johanne Elsener, DMV, conceptrice et coordonnatrice de Ça marche Doc!

Des cartes géographiques format papier seront distribuées aux médecins qui voudront les afficher dans leurs salles d’examen. Ils pourront aussi remettre à leurs patients des cartes d’affaires avec l’adresse électronique https://camarchedoc.org/repertoire/ du Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis.

Rappelons que le projet événementiel Ça marche Doc!, lancé en septembre 2016, vise à faire connaître les multiples liens causaux qui existent entre la santé et l’aménagement urbain. Chaque semaine, un médecin convie la population à participer à une marche exploratoire dans un milieu urbain différent de Québec, Portneuf, Charlevoix ou Chaudière-Appalaches. Ces marches ludiques, gratuites, ouvertes à tous sans inscription, ont lieu les samedis matin de 10h00 à 10h45, et ce, du 29 septembre 2018 jusqu’en mai 2019.

Le projet Ça marche Doc! a été appuyé par le ministère de la Santé et des Services sociaux et financé par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, le CHU de Québec-Université Laval, l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval, l’Institut national de santé publique du Québec, l’Université Laval et le Fonds vert dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec. Il est administré par le Conseil régional de l’environnement de la Capitale nationale. Le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis a été financé en partie par la Fondation du CHU de Québec et Dr Paul Poirier.

Prix d’excellence du réseau de la santé et des services sociaux – Ça marche Doc! et ses partenaires récompensés!

Lancement de Ça marche Doc!, édition 2019-2020 TOUTES LES RAISONS SONT BONNES POUR MARCHER ET REPENSER NOTRE VILLE POUR MARCHER PLUS!


Québec, le 16 septembre 2019
– Réfléchir, relaxer, se déplacer, se divertir, se mettre en forme, socialiser, suivre une thérapie (Walk & Talk Therapy), maigrir, tenir une réunion (Co-Work/marche-caucus)… sont toutes, de l’avis de l’équipe d’experts de Ça marche Doc!, d’excellentes raisons pour marcher et repenser notre ville pour marcher plus. C’est dans cet état d’esprit que le maire de Québec, Régis Labeaume, a accepté d’agir comme président d’honneur, en compagnie du cardiologue Paul Poirier de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), lors du lancement des marches de l’édition 2019-2020 qui se déroulera au parc de la Rivière-Saint-Charles – accès Marina Saint-Roch, le samedi 28 septembre prochain dès 10 heures.

« Je donne rendez-vous aux citoyens de tous les âges pour nous accompagner et faire le plein de découvertes dans mon nouveau quartier que je me plais à découvrir en marchant, Saint-Roch », a exprimé le maire de Québec, Régis Labeaume. « J’ai toujours été conscient de l’importance de créer des aménagements urbains qui incitent à l’adoption de saines habitudes de vie comme la marche. Je suis fier d’être le président d’honneur de ce projet novateur issu de chez nous qui vient de se mériter le Prix d’excellence du réseau de la santé et des services sociaux 2019 volet partenariat. »

Pour sa part, Dr Paul Poirier, cardiologue à l’IUCPQ, idéateur et porte-parole de Ça marche Doc!, a tenu à ajouter « qu’au-delà des études médicales, mon quotidien de spécialiste des maladies du cœur me permet d’affirmer haut et fort que la pratique d’une activité physique régulière comme la marche dans un environnement rempli de verdure est des plus bénéfiques pour la santé du cœur et de la tête. Je prescris d’ailleurs, à titre préventif ou curatif, une marche d’environ trente minutes par jour/cinq jours par semaine à mes patients, car toutes les raisons sont bonnes pour marcher. Vous pouvez me croire… je suis déterminé à conscientiser le plus grand nombre à l’importance de se doter d’aménagements urbains beaux, accessibles et sécuritaires en toute saison qui incitent les gens à marcher. L’activité physique c’est le meilleur médicament. »

Au programme en 2019-2020

Au programme de ce nouveau rendez-vous incontournable des citoyens de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches en 2019-2020 : 32 marches ludiques, gratuites, ouvertes à tous sans inscription qui se dérouleront dans différents sentiers et parcs des deux rives, les samedis matin, du 28 septembre 2019 au 30 mai 2020, de 10 heures à 10 heures 45.

Liens entre l’aménagement urbain et la santé

Maintes études en médecine le démontrent : de bons choix en aménagement urbain nous protègent contre plusieurs maladies sévères comme les maladies cardiovasculaires, les pathologies respiratoires, le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité, le cancer et les maladies mentales. Ces maladies, souvent chroniques, en plus de causer un mal-être et des décès prématurés, sont très coûteuses pour notre système de santé.


Un outil à la portée de tous

À l’initiative de médecins de la région de Québec, Ça marche Doc! a lancé, en janvier 2019, le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis, afin que les médecins puissent orienter leurs patients vers des lieux de marche entretenus l’hiver.

Rappelons que le projet sociétal Ça marche Doc!, lancé en septembre 2016, vise à faire connaître les multiples liens causaux qui existent entre la santé et l’aménagement urbain. Une série de 36 chroniques radiophoniques ont d’abord été présentées à l’émission Première heure d’ICI Radio-Canada Première et, par la suite, 41 émissions télévisées avec des experts en médecine, urbanisme, économie, foresterie urbaine et architecture ont été diffusées sur les ondes de MAtv. En parallèle, des marches exploratoires hebdomadaires avec un médecin ont été organisées dans différents lieux de Québec, Portneuf, Charlevoix ou Chaudière-Appalaches.

Le projet Ça marche Doc! est administré par le Conseil régional de l’environnement – région de la Capitale‑Nationale. Il est appuyé par le ministère de la Santé et des Services sociaux et financé par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches, le CHU de Québec-Université Laval, l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval, l’Institut national de santé publique du Québec, l’Université Laval. Il est financé par le Fonds vert dans le cadre du Plan d’action 2013‑2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec.